Gay Men’s Health Summit

 

 

 

Le français suit l'anglais

 

Gay Men's Health SUMMIT 2017 
Romancing the Package: Optimizing Combination Prevention

Call for Submissions: Oral Presentations, Panels, Workshops, Videos, Roundtables, Readings

November 2 & 3, 2017

Harbour Centre, Simon Fraser University
515 West Hastings Street
Vancouver, British Columbia

 

Submissions Deadline: June 30, 2017
300-word max, with title, author(s) and affiliation
Send your summary abstract to: summit@cbrc.net

 

For the last two decades, gay health promoters have been advocating for broader approaches to gay, bisexual, queer and other sexual minority men’s HIV prevention beyond those based on sexual behaviour alone. For example, research evidence has increasingly shown that sexual stigma negatively influences our HIV infection rates while doing even more insidious harm to our health than HIV itself. Stigma subtracts ten years of life from those living in oppressive versus accepting living environments. The data explain at least one reason why HIV infection rates have remained constant among sexual minority men while other populations are in decline: the ambient effects of structural stigma.

The arrival of biomedical primary prevention in the form of PEP and PrEP – post and pre-exposure pharmaceutical regimes – may have seemed a medical work-around both behavioural and societal prevention strategies, but actual accessibility to the medications continues to be a formidable constraint on their effectiveness. The cost of prescriptions is just one of many barriers. Structural stigma surrounding gay sexualities seems to be hiding around every corner, in the form of unquestioned policies and practices keeping PEP and PrEP out of reach, and the promise of lower HIV acquisition rates beyond our grasp. Our silver bullets are failing against all the usual social drivers.  

Combination Prevention – a current theory driving HIV policy – now aims to bring behavioural, societal and biomedical efforts together in a rights-based, evidence-informed “package” tailored to the broad health needs of specific populations, organized at the community level. It sounds warmly familiar, like gay men’s health promotion armed with biomedical technology. Condom distribution is still the base, but the whole package involves linking up health services for rapid testing, early treatment as prevention (TasP), PEP availability, PrEP accessibility, stigma reduction and mental health: the essential ingredients of a game-plan to knock down HIV and revolutionize gay health. While recent evidence from London UK shows that it can work – accounting for a 40% reduction in new HIV cases last year – it turns out, not without significant community action and allies within health systems.

This year’s Summit will address the potential gains to be realized by fully optimizing the combination prevention package for gay and bisexual men across Canada and issues like structural stigma that may be holding us back. Get ready for another amazing event in which we tackle a key gay health problem with an aim to make progress on how we move forward.

We welcome all submissions on health & prevention for gay, bisexual and other sexual minority men while encouraging authors to address the Summit theme in their presentations.

2017 Keynote Speaker:

Dr. Will Nutland, recent DrPH graduate of the London School of Hygiene & Tropical Medicine (LSHTM), will recount the rise of Prepsters in London UK and his own involvement in the story behind the recent 40% drop in gay men’s HIV infections.

​* Stay tuned for news on other Key Note Speakers for this year's Summit

Suggested Presentation Formats

1. Oral Presentations: 15-20 minutes
Ideal for research & evaluation findings, program reviews, project result.

Suggested Headings
Background/Issues: Research/program objectives; summary of issues
Methods: Research methods; program actions
Results: Summary of data; lessons learned
Conclusions: Implications for practice; recommendations

2. Workshop, Panel, Readings: 1 or 1.5 hour
Ideal for knowledge exchange experiences, interprofessional dialogue.

Suggested Headings
Overview: Background; rationale
Goals: Intended audience; learning objectives
Activities: Speakers, topics, exercises
Discussion: Audience involvement in discussion, questions, summation

*New Format

3. Poster Presentations
Ideal for project statements & updates, work in progress, intervention activities.  

Suggested Headings
Background/Issues: Situation analysis; rationale
Methods/Actions: Community strategy; description of actions
Discussion: Observations; early findings; problems, snags & solutions
Next steps: Anticipated developments; adjusted practices

To view the 2016 Summit program sessions.

-------------------------------

Sommet sur la santé des hommes gais (2017)

Un trousseau idéal : Optimiser la prévention combinée

Appel de propositions :

Présentations orales, conférences, ateliers, vidéos, tables rondes et lectures

Les 2 et 3 novembre 2017
Centre Harbour, Université Simon Fraser
515 rue Hastings Ouest
Vancouver, Colombie-Britannique

Date limite d'envoi des propositions : le 30 juin 2017

Les propositions doivent comporter un maximum de 300 mots. Veuillez inclure le titre, le(s) nom(s) de(s) auteur(s) ainsi que toute affiliation

Envoyez votre proposition par courriel à : summit@cbrc.net

Voilà deux décennies que les acteurs du milieu de la santé gaie favorisent une approche élargie en matière de prévention du VIH auprès des hommes gais, bisexuels, queer et issus de d’autres minorités sexuelles qui ne se limite pas uniquement aux comportements sexuels. À titre d’exemple, les études démontrent de plus en plus clairement que la stigmatisation liée à la sexualité exerce une influence négative sur le taux d’infection au VIH et entraîne plus d’effets néfastes et pernicieux au niveau de la santé que le virus lui-même. La stigmatisation a pour conséquence d’écourter la vie des gens d’une décennie lorsque ces derniers évoluent dans des milieux où règne l’oppression plutôt que dans des environnements ouverts et tolérants. Les données recueillies jusqu’à présent offrent au moins une raison permettant d’expliquer le fait que le taux d’infection au VIH est demeuré stable auprès des hommes issus de minorités sexuelles alors que ce dernier est en baisse auprès des autres populations : les conséquences ambiantes de la stigmatisation structurelle.

Alors que l’arrivée de la prévention primaire biomédicale sous forme de PPE et de PrEP – soit les régimes pharmaceutiques de post- et de pré-exposition – semblait être une solution médicale capable de surmonter les barrières en matière de stratégies de prévention comportementales et sociétales, l’accès en soi à ces médicaments continue d’être un obstacle de taille qui nuit à leur efficacité. Le coût des prescriptions n’est qu’une embûche parmi tant d’autres. Qu’elle prenne la forme de politiques ou de pratiques incontestées entravant l’accès à la PPE et la PrEP,  la stigmatisation structurelle liée aux sexualités gaies semble être omniprésente et la promesse d’un taux d’infection au VIH moins élevé semble être hors de notre portée. Nos remèdes miracles ne peuvent rien contre ces facteurs sociaux répandus.

La prévention combinée – une théorie contemporaine qui alimente les politiques en matière de VIH – a maintenant pour objectif de réunir les efforts comportementaux, sociétaux et biomédicaux et de les présenter sous forme de « trousseau » communautaire fondé sur les droits et les données scientifiques adapté à l’ensemble des besoins de populations spécifiques en matière de santé. Ce concept semble étrangement familier et ressemble en quelques sortes à une alliance entre la promotion de la santé des hommes gais et la technologie biomédicale. La distribution de condoms fera toujours office de pilier, mais le trousseau dans son ensemble a également pour objectif d’offrir des services de santé axés sur le dépistage rapide, le traitement comme prévention  (TasP), la disponibilité de la PPE, l’accès à la PrEP, la réduction de la stigmatisation et la santé mentale : tous les éléments nécessaires afin de porter un coup dur au VIH et de révolutionner la santé gaie. Alors que des observations récentes en provenance de Londres (Royaume-Uni) démontrent que ces efforts peuvent porter fruit – le taux de nouveaux cas d’infection au VIH chuta de 40 % l’an dernier grâce à eux – ces derniers dépendent fortement de l’implication considérable de la communauté et des alliés issus du domaine de la santé.

Le Sommet de cette année traitera des bénéfices potentiels suivant la pleine optimisation du trousseau de prévention combinée à l’intention des hommes gais et bisexuels à travers le Canada ainsi que des enjeux – telle la stigmatisation structurelle – qui compliquent nos efforts. Préparez-vous à participer à un autre événement remarquable où nous aborderons un enjeu de taille sur le plan de la santé gaie afin de faire progresser les choses et d’établir de futures stratégies.

Nous invitons les personnes intéressées à nous faire parvenir leurs propositions portant sur la prévention et la santé des hommes gais, bisexuels et issus de d’autres minorités sexuelles tout en encourageant les auteurs d’aborder la thématique du Sommet dans leurs présentations.

Conférencier invité de 2017 :

Le Dr. Will Nutland, récent titulaire d’un doctorat en santé publique de l’École d’hygiène et de médecine tropicale de Londres, nous parlera de la visibilité grandissante des Prepsters à Londres (Royaume-Uni) et de sa propre implication dans les efforts responsables de la chute de 40 % du taux de nouveaux cas d’infection au VIH auprès des hommes gais.

*Restez à l’affût afin de découvrir les autres conférenciers invités du Sommet.

 

Formats de présentation suggérés

1. Présentations orales : de 15 à 20 minutes

Format idéal pour les conclusions de recherches et d’évaluations, les examens de programmes et les résultats de projets.

Éléments suggérés
Contexte/enjeux : objectifs de recherche/du programme; synthèse des enjeux Méthodologie : méthodes de recherche; actions du programme
Résultats : synthèse des données; leçons tirées
Conclusions: implications au niveau de la pratique; recommandations

2. Ateliers, conférences et lectures : une heure ou une heure et demie

Format idéal pour le partage de connaissances et le dialogue interprofessionnel.

Éléments suggérés
Vue d’ensemble : contexte; fondements
Objectifs : Public visé; objectifs pédagogiques
Activités : conférenciers, sujets, exercices
Discussion : échanges avec l’audience, questions, résumé

*Nouveau format

3. Présentations sous forme d’affiches

Format idéal pour les énoncés de projets et les mises à jour, les travaux en cours et les activités d’intervention.  

Éléments suggérés
Contexte/enjeux : analyse de la situation; fondements
Méthodologie/actions : stratégie communautaire; description des actions
Discussion : observations; constatations initiales; problèmes, embûches et solutions
Prochaines étapes : développements anticipés; ajustement des pratiques

Pour voir les 2016 Summit sessions de programme